The Slap / La Gifle de Christos Tsiolkas

The Slap de Christos Tsiolkas, Allen & Unwin 2008
La Gifle traduit par Jean-Luc Piningre, Editions Belfond 2011

Premier roman australien lu à mon arrivée dans le pays. Conseillé par la libraire de Paperback.
Le choc. C’est ça l’Australie ?  Un récit cru sur une société australienne puritaine.

« Lors d’un barbecue, un homme gifle un enfant qui s’est mal conduit (et qui n’est pas le sien). Ce geste est interprété différemment par chaque personne présente. »

Je dois avouer ne pas être aller très loin dans ce roman de plus de 500 pages. Il ne s’agit que de tromperie et de perversité. Un reflet de la réalité ?

Récompensé par le Commonwealth Writer Prize en 2009, il a le mérite de ne pas faire l’autruche et de parler de sujets de société délicats

« Christos Tsiolkas passe pour l’enfant terrible de la littérature australienne. Ses thèmes récurrents lui valent une réputation sulfureuses, homosexualité, racisme, antisémitisme, perversité, et pornographie. » Jean-Francois Vernay Panorama du roman australien

6 commentaires sur « The Slap / La Gifle de Christos Tsiolkas »

  1. idem, j’ai commencé ce livre, et je me suis un peu emmerdé… du coup, j’ai arrêté la lecture. Un style d’écriture dont je n’ai pas l’habitude ? Pas une bonne période pour moi pour lire, je ne sais pas, mais le fait est que je n’ai pas eu envie de reprendre la lecture ensuite…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s