Sur l’écriture

André Markowicz –

« Pour Dostoïevski la littérature est de l’ordre de l’éthique. C’est- à -dire que ca ne veut rien dire d’écrire bien ou mal. Mais par contre, ce qui compte c’est de dire quelque chose. Et non seulement de dire quelque chose, mais de secouer le lecteur. C’est- à-dire que le lecteur ne reste pas content après la lecture parce que quand le lecteur est content, ca veut dire qu’on l’endort et on passe toute notre vie à nous endormir. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s