The cook de Wayne Macauley

Je n’avais jamais lu un roman comme celui ci. Tout d’abord, un style particulier, sans ponctuation (sauf des points et majuscules) ce qui ralenti un peu la lecture. Mais aussi, un rythme parlé, qui nous fait suivre le fil des pensées de Zac, ses obsessions et sa minutie dans la préparation de chaque plat.
Je ne sais pas par où commencer.

Text Publishing

Zac à 16 ans lorsqu’il intègre Cook School. Il  est issu d’un milieu défavorisé mais trouve sa voie dans la cuisine, et veut à tout prix atteindre l’excellence. Pour lui, Chef est un dieu et il veut suivre son exemple « Le pouvoir par le service ».
« Soit prêt je me disais reste concentré. Nous sommes ici pour servir nous sommes des esclaves de l’industrie du service à travers le service nous triomphons. Y a-t-il une culture dans l’histoire qui n’ait pas d’esclaves qui pensez-vous a construit les pyramides les pharaons ? »

A Cook School, il apprend à s’occuper des agneaux pour qu’il soit le plus tendre (et délicieux) possible, cultive ses légumes, travaille sans relâche pour impressionner Chef qui ne vient jamais.
Après plusieurs mois à l’école, il ne reste plus que lui. Il se fait engager comme cuisinier à domicile dans une famille riche. Il flaire l’opportunité de faire ses premières armes, et veut impressionner ses nouveaux maîtres.  Tout lui est offert sur un plateau, carte de crédit illimité pour acheter les produits les plus chers, une voiture de luxe pour aller faire les courses, une cuisine où il est le maître.

Il rêve d’ouvrir son propre restaurant L’insouciant et il est suffisamment entêté pour y arriver.

C’est un roman très sombre. L’auteur porte un regard cynique sur la société. Je referme le livre intriguée, un peu horrifiée.

C’est drôle parce que, en choisissant ce livre, je ne m’attendais pas a cela. Ce livre m’a fait vivre une expérience perturbante, parce qu’il ne suit en rien la construction habituelle du roman.

Le blog The Medusa vs. the Odalisque vous donnera une critique plus approfondie.

Publié par Text Publishing en Octobre 2011

6 commentaires sur « The cook de Wayne Macauley »

  1. Bonjour, Angelique, I found you via Facebook! I am much better at reading French than I am at speaking and writing it, so I was able to read your review and enjoy it. Merci:)
    As you know if you’ve seen the review on my blog, I had the same reaction: it is indeed a most disconcerting book. (I do like the adjective perturbante, I don’t think there is an equivalent adjective in English!) This book has been shortlisted for the Victorian Premier’s Literary Awards, but we have to wait and see how it goes, later this year.
    PS Thank you for adding me to your blog roll, I shall do the same, and also pass on your URL to Emma from Book Around the Corner who (from France) also takes an interest in Australian literature. (See http://wp.me/pQVen-10F for her recent review of Toni Jordan’s Fall Girl).

    1. Thanks for your message Liza. your blog is a constant source of information for me, I really love it. This book is distrubing and while reading it, I thought it was going nowhere… but now i’m glad i’ve read it, and i really think it should get award for its daring writing! We’ll see…
      I didn’t know Emma’s blog, but it’s great to see that people in france promote foreign literature. I’ll have a better look at her blog. Thanks for sharing that !

  2. I got the link to your blog from the article online in Meanjin. I am an Australian living in Mexico city, I think it is great that you are exploring australian literature and promoting it to French readers, if only I could read French I would love to follow your thoughts, ideas and discoveries… all the best..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s