When we have wings de Claire Corbett

Et si nous vivions dans un monde où les riches pouvaient s’offrir le luxe de voler ? Pour son premier roman When we have wings (que l’on peut traduire par Quand nous aurons des ailes), Claire Corbett se prend au jeu.

« Peri s’avanca vers le bord de la falaise. Elle devait lâcher prise. Elle devait être prête à mourir. Une bouffé d’air balaya la falaise. Elle tituba, déplia ses ailes et se mit à courir. En se jetant de la falaise, elle sut que ça avait été au mauvais moment. Elle tombait comme si on lui avait tiré dessus, elle se mit à battre des ailes fort, de plus en plus fort, plus fort qu’elle ne l’avait jamais fait à Flight Gym.»

Je me suis lancée dans la lecture de ce roman parce que j’aime les histoires où les écrivains réalisent nos rêves (mon meilleur exemple étant Harry Potter, un de mes livres fétiches !). Qui n’a jamais rêvé de voler, de traverser les continents sans se soucier des frontières, de voir notre magnifique terre vue du ciel ? Ajouter à cela une histoire d’enlèvement et des histoires de gros sous et vous voilà avec un roman bien ficeler… mais un tout petit peu trop long.

Peri Almond est une jeune fille venue de RaRA land (l’endroit le plus oublié du monde, sans foi ni loi). Après un contrôle de routine et avoir accepté de conditions de travail plus que discutables, elle devient nourrice pour les Chesshyre, une des familles les plus riches de Flyerville. Elle s’occupe du petit Hugo avec l’attention d’une mère, allant même jusqu’à l’allaiter. Grâce à ses bons et loyaux services, elle parvient à décrocher le sésame pour rester à Flyerville et se paye même le luxe de réaliser son rêve le plus fou, des ailes. Mais un jour tout tourne mal, elle découvre son amie Luisa morte sur la plage et se sent en danger. Elle décide de s’enfuir, emportant Hugo avec elle.

Zeke Falwer est détective privé. Il se fait engager par Peter Chesshyre pour retrouver son enfant Hugo, qui a été enlevé par sa nourrice, Peri Almond. En acceptant l’affaire, Zeke ne réalise pas bien où il met les pieds. Il pénètre dans le monde de ceux qui peuvent voler, et s’aperçoit rapidement que tout vient à un prix. C’est alors une vraie chasse à l’homme qui s’engage entre Zeke et Peri.

Claire Corbett a clairement recherché son sujet à fond. Elle nous fournit d’innombrables (trop ?) détails sur les implants d’ailes, sur les traitements que les Flyers doivent suivre à la lettre, mais aussi sur les meilleures techniques pour voler plus longtemps sans se fatiguer, ou encore comment identifier des nuages dangereux et que faire pour les éviter. L’auteur décrit ce monde avec une vraisemblance incroyable.

Mon deuxième livre participant au Australian Women Writers Challenge 2012

Allen & Unwin, Juillet 2011
Lu en ebook, $7,26
http://www.amazon.com

Un commentaire sur « When we have wings de Claire Corbett »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s