A Pure Clear Light de Madeleine St John

A Pure Clear Light de Madeleine St John, Text Publishing 2010

Mon master de traduction me prend beaucoup de temps, et c’est pourquoi je ne peux plus poster autant d’articles qu’avant…  Je viens tout de même de finir mon deuxième livre de Madeleine St John, A Pure Clear Light qui m’a moins plu que The women in Black. Image

Ce roman de Madeleine St John raconte un épisode de la vie plutôt banale de Flora et Simon Beaufort. Ils sont mariés depuis une quinzaine d’années, ont trois enfants ensemble, et boivent lorsqu’ils se retrouvent le soir pour oublier la routine. Le site de l’éditeur, Text Publishing, décrit leur vie comme « heureuse et confortable »… Les vacances approchent, et Flora et Simon doivent partir ensemble avec les enfants pendant un mois dans le sud de la France. Au dernier moment, Simon annule, et Flora et les enfants partent seuls. Bien entendu, chacun est ainsi laissé plus ou moins libre de faire comme bon lui semble. Alors, tandis que Flora se repose et profite de ses enfants dans le Périgord, Simon va de dîner en dîner (invité par des amis, ‘poor‘ Simon laissé tout seul à Londre) et rencontre Gillian Selkirk.

Simon avait oublié ce que ça faisait, un choc venu de nul part. Il resta debout, sentant ses genoux flancher et idiot, voulant à la fois resté et s’enfuir ; cloué au sol.

Et nous voilà parti dans une histoire extra conjugale. Bien entendu, Simon et Gillian ne se font pas de promesses, ils vivent au jour le jour.
De son coté, Flora est perdue. Elle cherche une réponse à une question qu’elle connaît pas elle-même. Elle se tourne alors vers la religion qu’elle n’avait jamais envisagé avant.

‘Est-ce que tout va bien ?’
Elle réfléchit. Il savait comment s’y prendre ce pasteur. Elle allait lui parler. ‘Plus ou moins’ répondit-elle.
‘Il y a toujours une marge d’erreur, n’est-ce pas ?’ dit-il
‘ C’est juste que… j’ai l’impression… que quelque part… que quelque chose ne va pas ; mais je ne sais pas quoi.’
‘Ah’
‘ Je sens que je dois comprendre ce que c’est’.
‘Oui, je suis sure que vous le devez. Bien entendu, ça pourrait être une illusion. Ce genre de chose arrive.’
‘Ce serait alors ce qui n’irait pas, de ressentir cette illusion. Ce serait encore pire que l’autre solution’.
Il la regarda longuement. ‘La question est comment savoir’ dit-il.
‘En effet’
‘Dieu, qui par définition est omniscient, connaît la vérité. Il vous la livrera peut-être. Croyez-vous en Dieu?’
Flora réfléchit. Elle devait juste choisir le bon mot. ‘D’un certaine façon’ répondit-elle.

A Pure Clear Light, c’est donc un fragment de la vie de ce couple qui s’aime mais s’est perdu avec les années. C’est un roman simple, mais vif et on passe un bon moment en compagnie de l’auteur.

Je suis également en train de lire sa biographie, MADELEINE – A life of Madeleine St John écrit par Helen Trinca qui révèle la personnalité volcanique de Madeleine. Son caractère bien trempé, parfois au bord de la névrose, s’est forgé pendant sa jeunesse, après le suicide de sa mère, lorsqu’elle s’est sentie rejetée par son père. Le monde semblait contre elle…

Dans son livre, Helen Trinca explique que le titre est tiré d’un comptine religieuse pour enfant, écrite par Susan Warner en 1868: Jesus Bids Us Shine.

Le titre cristalise les thèmes religieux du livre et la notion que de s’agripper à la foi d’un individu, même enfantin, pourrait être notre seul espoir dans une monde transitoire et incompréhensible. […] Le roman puise dans la pratique religieuse de Madeleine et dans son besoin de croyance afin de comprendre son monde. Le flirt de Flora avec la religion reflète l’implication de Madeleine avec l’église des All Saints de Nothing Hill et sa croyance en des réponses spirituelles aux problèmes de la vie.
Copyright © Helen Trinca 2013

Ce roman fait parti du  Australian Women Writer Challenge 2013

2 commentaires sur « A Pure Clear Light de Madeleine St John »

  1. Vous m’a manque! Je suis tres contente que vous avez trouve du temps pour ecrire quelquechose. Je m’interresse aussi a Madeleine St John et ses livres mais je n’ai pas encore trouve le temps de les lire. merci pour cette critique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s