Concours Histoires d’Oz

Les éditions numériques EMUE et le Petit journal de Melbourne ont organisé en fin d’année 2012 un concours de nouvelles sur l’Australie.

Elles sont disponibles petit à petit dès cette semaine sur le site du Petit journal de Melbourne

Les auteurs de ces nouvelles sont Patrick Leroule Bronte Beach (que je n’ai pas lu), Kevin Henocg Ce soir, Valerie Benghezal Longue distance, George-Goulven Le cam La pastèque et Olivia Lau Et si l’Australie n’existait pas.

Chaque histoire est très personnelle (à part peut-être La pastèque, lyrique) se rapprochant du journal intime plutôt noir. A croire que la déprime et la mort se sont cachées dans les valises des français venus découvrir ce pays que j’aime tant !

UPDATE 26.01.3013: Disponible sur le site d’Emue

Comment mettre 646 livres dans sa poche…

l'ebook et sa pochetteLoin des yeux, loin du cœur. C’est un peu ce qu’il se passe lorsque nous partons à l’étranger. La littérature française semble si loin, et si chère.

Il y a bien quelques librairies qui proposent de la littérature française :  Foreign language bookshop au centre-ville de Melbourne, Language International Bookshop à Kew East,  Continental bookshop à Glen Iris, Top Titles  à Brighton ou Readings à St kilda, mais franchement pas de quoi remplir nos longs weekends d’hiver.

Alors comment faire pour se procurer les quelques 646 romans de la rentrée littéraire française ? Une solution simple et écologique: l’ebook. Un peu lent à s’installer en France, il commence désormais à accompagner la version papier presque systématiquement.


Où trouver ses ebooks ?

La Fnac et ePagine sont sans doute les deux sites qui rassemblent le plus de titres payants en français. Pour ceux qui veulent se procurer gratuitement les classiques (français ou anglais), le Projet Gutenberg et Project Gutenberg Australia sont deux sources incontournables. La liste n’est pas complète, retrouverez plus de détails sur le site ebouquin.fr.

Il existe bien entendu aussi des plateformes anglo-saxonnes pour obtenir ses livres en anglais. Tout d’abord, pour ceux qui utilisent un Kindle, Amazon.com a probablement la plus grande offre de livres en anglais disponibles sur le marché. (Attention, pour des raisons de droits il est impossible de télécharger des livres sur Amazon.fr lorsqu’on habite à l’étranger). Dymock, Bookworld (ex-Borders), Kobo ou Readings se sont également taillés une belle part du marché.

Bien entendu, les maisons d’édition comme Emue, Harmattan, Place des éditeurs ou Text Publishing font le lien vers les plateformes ou vers des librairies indépendantes: Mollat, Dialogues, Gibert Jeune, Librairie Gallimard… pour vendre leurs livres.

Quelle liseuse choisir ?

Il existe trois modèles en Australie, le Kindle d’Amazon, le Reader de Sony et le Kobo. Les deux derniers supportent le format EPUB qui est les plus couramment utilisé. Amazon à son propre format MOBI, les livres peuvent donc être achetés uniquement sur amazon.com (pour les habitants d’Australie). Le prix des trois liseuses est assez similaire ainsi que la qualité des écrans et facilité d’utilisation. Les batteries sont en général très performantes, le Kindle a une autonomie de charge d’un mois (à condition de ne lire qu’une quarantaine de pages par jour). Pour une première prise en main, les magasins JB Hifi, Sony ou Dick Smith  ont des modèles en exposition (possibilité d’achat sur place bien entendu).

Une fois la liseuse achetée, il ne reste plus qu’à choisir et télécharger son livre d’un seul clic. Quelques minutes suffisent alors qu’il aurait fallu 3 semaines à notre livre papier pour arriver. Bien entendu, lire des livres numériques n’offre pas le même plaisir que de lire la version traditionnelle. Plus de marque-page, plus de visites à la librairie, plus de bruit de pages qui se tournent et de conseils de libraires…

Alors, êtes-vous vraiment prêt ?
Publié le 5 septembre sur Le petit journal

Nouvelles en français en vente chez Hill of Content (Melbourne)

Tout bon lecteur connaît la librairie Hill of Content au 86 Bourke Street à Melbourne. Tout lecteur assidu de mon blog connaît Emue.fr, petite maison d’édition numérique installée à Melbourne, Paris et Londres.

Pour la première fois, la prestigieuse et magnifique librairie met à la disposition de ses lecteurs francophones et francophiles de Melbourne des livres en français parus aux éditions Emue. Cinq recueils de nouvelles écrits par de jeunes auteurs, dont deux vivent à Melbourne : Léa Godard auteur de Femmes contre nature, et Melbourne Comedy et Yod Or auteur de  Bungalow californien. Chaque nouvelle est publiée en format numérique et dans le recueil Jet Lag Stories (malheureusement indisponible à la librairie).

La maison d’édition soutient des auteurs d’origines culturelles diverses ayant en commun la langue française. Les textes sont vifs, forts, empreints d’humour et de poésie portant un regard critique sur notre époque.

Les livres sont disponibles jusqu’au 10 Septembre. Et si l’opération est un succès, on pourrait bien retrouver ces petits livres colorés plus régulièrement dans les librairies Melbourniennes, alors courez-y !

Pour ceux qui liraient ce post après le 10 septembre, vous pouvez toujours retrouver les ebooks sur  leur site et sur readings.com.au.

A mort les nouvelles technologies !

Avez-vous déjà essayé d’acheter un livre numérique légalement sur internet ? Non ? Laissez-moi vous peindre le tableau.

On vous offre  un joli Kindle à noël. Comme vous habitez à l’étranger et que vous ne pouvez pas acheter les nouveautés françaises, ce sera très utile.
Bref, vous êtes ravi !

Pour commencer vous aller sur la boutique Amazon.com où vous téléchargez quelques livres gratuits en anglais. Parfait, ça fonctionne !

Quelques jours plus tard, vous voyez une nouveauté française qui vous tente, vous visitez donc Amazon.fr pour faire votre achat (en toute légalité !).

Au moment de renseigner le champ de votre pays, vous indiquez Australie… Et là, un message d’erreur apparaît, impossible d’acheter des livres sur Amazon.fr quand vous n’êtes pas domicilié en France… Bon, deuxième tentative, vous avez encore de la famille en France, vous commencez donc à mentir un petit peu sur votre adresse. Vous attendez patiemment votre livre… quelques heures plus tard, vous êtes repéré par Interpol (j’exagère à moitié), qui vous prévient que vous avez renseigner des champs incorrectement et qu’il vous est impossible d’obtenir le livre commandé si vous n’habitez pas en France.
Vous vous êtes fait repérer par votre adresse IP (I quoi ???).

Conclusion, impossible de vous procurer des livres en français sur Amazon.fr sachant que vous avez acheté un Kindle, appareil uniquement compatible avec le format vendu sur Amazon. (Vous sentez la moutarde vous monter au nez ou pas ?!!?)

« Heureusement » en France nous avons la Fnac, qui fournie beaucoup de livres numériques.

Vous repérez votre achat, vous cliquez pour l’acheter.
Bien entendu un fois votre livre récupéré, le format ne correspond plus. Qu’a cela ne tienne, vous passez la nuit à chercher des logiciels de conversion de format. CALIBRE vous ouvre ses portes, et c’est parti !! Heu, pas si vite, vous avez pensé à la DRM ? (DR quoi ???) Ah oui, les éditeurs en bons commerçants ont mis des verrous sur les livres pour que lorsqu’on se les procure légalement (en payant le prix fort !!), on ne puisse pas les lire dans un autre format que celui acheté.

Vous y comprenez quelque chose vous ? Parce que moi je suis perdue… Ils ont dû oublié qu’on vivait au 21e siècle, et plus à l’époque de Gutenberg ceux qui ont mis ça au point !

Bref, votre livre (Piège Nuptial de Douglas Kennedy – qui au passage promettait d’être hilarant) est sur votre ordinateur, et ne sera peut-être jamais lu.

Et on appelle ça le progrès ?!?

 

Update novembre 2016 : J’ai enfin trouvé un site sur lequel on peut acheter des ebooks de l’étranger : Le furet du nord.

 

 

Emue.fr – Maison d’édition française à Melbourne

Mise en lumière des éditions Emue, une maison d’édition sans frontière. Toute jeune, mais déjà un caractère bien trempé…
Rencontre avec Sophie Marozeau, fondatrice de Emue.fr French books on the move
Parlez-nous de votre maison d’édition. Vous êtes basé à Melbourne, mais vous publiez des nouvelles et romans écrits en français…
Emue est effectivement une maison d’édition qui est née à Melbourne de l’envie d’un groupe d’écrivains et éditeurs venant d’un peu partout. Les premières discussions autour de ce projet ont eu lieu sur Internet, au sein d’un forum ouvert. Certains membres étaient aux États-Unis ou au Canada, d’autres en France et moi, à Melbourne ! Emue est né en 2010, avec l’iPad, au moment où l’ebook devenait populaire. L’idée était de créer des livres accessibles partout dans le monde à destination des francophones et des francophiles. Trop d’éditeurs français brident la diffusion de leurs livres pour les rendre inaccessibles à l’étranger. 

Comment choisissez-vous les auteurs que vous publiez ? Et que recherchez-vous dans leurs récits ?
Nous sommes trois à lire les manuscrits. Le choix se fait à l’unanimité. Nous avons la chance d’avoir des goûts littéraires proches et la même idée de ce que nous voulons pour Emue : des textes forts, vifs, empreints d’humour et de poésie, reflets de l’air du temps.

Envisagez-vous de publier des auteurs australiens afin de faire rayonner la littérature australienne auprès du lectorat français?
Nous y avons pensé, mais nous n’en sommes pas là. Notre vocation est avant tout la promotion de la culture française, teintée de multiculturalisme, à travers le monde. Diffuser nos livres en anglais, en revanche, pourquoi pas !

Vos livres sont publiés en format ebook avant d’être disponibles en format papier, pourquoi une telle volonté ?
Aujourd’hui, il semble indispensable de proposer une version numérique des livres. Nous y arrivons plus facilement, car la production est plus facile dans ce format. Le livre papier vient dans un second temps, car le processus est un peu plus lent. 

En France, les lecteurs sont encore un peu frileux par rapport au numérique, d’ailleurs tous les livres qui sortent sur le marché ne sont pas automatiquement disponibles en version numérique, comment pensez-vous vous insérer dans ce marché ?
Nous nous adressons au public mondial, beaucoup aux expatriés et francophiles vivant dans des pays anglo-saxons, où le numérique est bien installé. En France, pour le moment, nous vendons davantage de livres papier. Nous n’avons pas vraiment de technique pour faire venir les gens au numérique, nous respectons leur choix et proposons les deux formats.

Que pensez-vous de la scène littéraire australienne ?
Je ne la connais pas bien, mais j’ai découvert de très belles nouvelles de Josephine Rowe, How a Moth becomes a Boat, et Running Dogs de Ruby Murray est dans ma reading list. 

Et enfin, où peut-on se procurer vos livres ?
Nos ebooks sont vendus sur la plupart des plateformes numériques existantes (Kindle, iTunes, Kobo, Barnes & Nobles, Fnac, Readings (en Australie), Feedbooks, Bibliosurf, ePagine etc). Nos livres papier sont disponibles sur Amazon à  l’international et dans 4 librairies à Londres, Paris, Sydney et Melbourne. Toutes nos publications sont également vendues sur notre site web : emue.fr.


Retrouvez mon billet sur la nouvelle Bungalow Californien de Yod Or publiée par Emue.

Bungalow Californien de Yod Or

Une toute petite nouvelle sur le rêve australien, avoir une maison à soi. Publié en français par les éditions Emue dans la collection Unique.

 

Le narrateur vit à Hawthorn, banlieue Est de Melbourne, dans un bungalow californien (type d’habitation très répandu en Australie. En général sur un étage avec une structure en bois ou en brique rouge). Lorsque la maison est mise en vente, il devient nostalgique, repensant à ce que cette maison représente pour les australiens. Les après-midi en famille passés dans le jardin, les parties de cricket, les nombreux barbecues, d’été, les étendoirs à linge en forme d’araignée, les rires des enfants… Il ne devra pas seulement quitter sa maison, il quittera aussi son rêve de ce qu’est l’Australie, toujours pleine de clichés.

Charmante nouvelle à lire en un trajet de métro, disponible en ebook sur emue.fr ou sur amazon.com et amazon.fr à tout petit prix.