Nominés du Prix Ned Kelly 2012

Voici les nominés pour le prix Ned Kelly 2012.

Meilleur premier roman
The Courier’s New Bicycle de Kim Westwood (Harper Collins)
The Cartographer de Peter Twohig (Harper Collins)
When We Have Wings de Claire Corbett (Allen & Unwin)
Meilleur Roman
The Life de Malcolm Knox (Allen & Unwin)
Chelsea Mansions de Barry Maitland (Allen & Unwin)
Pig Boy de J.C. Burke (Random House)

Rendez-vous le 29 Août pour découvrir les gagnants.

Publicités

Le Prix Littéraire Ned Kelly 2012 – Pour les accros du Polar

Mais qui est Ned Kelly me direz-vous?

Une légende en Australie.
Né en Victoria en 1855, Ned Kelly est le fils d’un bagnard Irlandais qui grandit dans la haine de la police. A la fin des années 70, lui, son frère et deux amis se cachent dans les Wombat Ranges. Après avoir tué 3 policiers, Kelly et son gang deviennent des hors-la-loi échappant à la capture de la police. Ned Kelly rédige une lettre dans laquelle il explique son comportement, et reproche à la police d’etre responsable de ses méfaits. Il se plaint aussi de la cruauté infligée aux irlandais par les anglais.

Après quelques mois de cavale, le gang se fait cerner par la police dans le pub du village de Glenworan. En sortant du pub, Ned Kelly porte son armure faite-main, il est le seul survivant du siège. Il est pendu pour meurtre à Melbourne en 1880 mettant ainsi fin à une histoire haute en couleur mais largement romancée de cette période coloniale. Ses derniers mots furent ‘Ainsi va la vie ».

Son courage et son bagou on fait de lui un héro folklorique à tel point que l’expression populaire ‘Game as Ned Kelly’ (que l’on peu traduire par ‘Aussi obstiné que Ned Kelly’) est encore aujourd’hui considerée comme un compliment.*
* Lus et traduits de The illustrated history of Australia (Editions The five Mile Press)

Son histoire fut l’objet de nombreux films et livres.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le prix littéraire Ned Kelly a donc été crée en son honneur en 1995. Ce prix récompense les meilleurs romans policiers et True Crime de l’année.

L’année dernière ont été récompensé:

Meilleur premier roman
Alan Carter Prime Cut
Meilleur roman
Geoffrey McGeachin The Diggers Rest Hotel

Cette année, le prix est décerné en Septembre et les finalistes seront annoncés courant Août.

Miles Franklin Literary Awards 2012

Les français ont le Goncourt, les australiens le Miles Franklin Literary Award. Le 20 juin prochain, les cinq jurés de ce prestigieux prix littéraire australien annonceront l’heureux gagnant.


Un peu de contexte :
créé en 1957 grâce à la volonté et l’aide financière de (Stella Maria Sarah) Miles Franklin (1879-1954), ce prix est décerné tous les ans à un ouvrage à haute teneur littéraire qui représente des aspects de la vie australienne.

Depuis plusieurs décennies, ce thème ambigu de l’australianité (australianess en anglais) donne lieu à de nombreuses polémiques. C’est pourquoi, cette année il a été annoncé qu’il appartenait désormais au jury d’interpréter cette expression ; ouvrant ainsi les frontières géographiques pour y inclure l’état d’esprit, la langue, l’histoire et les valeurs australienne.

Le premier à avoir reçu cette distinction fut Patrick White (Prix Nobel de Littérature en 1973) pour son livre Voss. En 2012, le prix a été dépoussiéré grâce au choix du jury pour le roman policier de Peter Temple, Truth / Vérité (Editions Payot et Rivages, 2012). Le monde entier s’est alors intéressé à ce prix littéraire qui récompense aussi le sous-genre policier.

Le lauréat recevra la somme de $50,000 (€40,000).

Cette année les finalistes sont :

 All that I am, Anna Funder (favori)
Publié en Australie par Hamish Hamilton (Penguin), août 2011

Past the shadow, Favel Parrett
Publié en Australie par Hachette Australia, mai 2011

Cold light, Frank Moorhouse
Publié en Australie par Vintage Australia (Random House Asutralia), novembre 2011

 Blood, Tony Birch
Publié en Australie par University of Queensland (Penguin), septembre 2011

 Foal’s bread, Gillian Mears
Publié en Australie par Allen & Unwin, novembre 2011